La santé dans la recherche de l’équilibre

 

« Isorropia » (grec) : équilibre, balance

Atreya, grand enseignant de médecine en Inde, demanda à ses élèves « Ramenez-moi du bois des collines de Sarlaka, toute plante, animal ou minéral qui n’ont pas de propriétés médicinales. »

Ils avaient une semaine pour accomplir leur tâche et présenter la réponse à leur gourou.Jivaka, un de se disciples, lui répondit « Je suis bien allé chercher. J’ai fait des recherches et des expérimentations similaires tout au long de mes études. J’ai réalisé aujourd’hui comme je l’ai fait autrefois, que tout dans la nature est pourvu de propriétés médicinales. Pas seulement les plantes, les animaux et les minéraux, mais aussi le vent, le soleil, le chant des oiseaux, l’odeur des fleurs, le son de la rivière et l’ombre des nuages soignent. Certains soignent les hommes, certains soignent les animaux.Certains soignent les déséquilibres physiques, d’autres les déséquilibres mentaux. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s